L’école dans le monde

Un mouvement pédagogique international en pleine expansion

La première École Waldorf a été fondée en 1919 à Stuttgart. Sa pédagogie novatrice a été initiée sur les indications de son fondateur, Rudolf Steiner (1861-1925).

Dans le monde, les écoles Steiner-Waldorf accueillent environ 250 000 élèves dans une soixantaine de pays.

Aujourd’hui, il existe :

  • environ 1000 écoles Steiner-Waldorf
  • plus de 1700 jardins d’enfants Steiner-Waldorf (maternelle)
  • 300 centres d’éducation spécialisée (pédagogie curative)
  • 60 instituts de formation des professeurs

Les écoles Steiner-Waldorf ne constituent pas une organisation centralisée. Elles sont librement fédérées en cercles nationaux ou internationaux. Elles disposent pour leurs enseignants de centres de formation spécifiques.

Les perspectives de travail et de collaboration au niveau européen ne manquent pas. Un travail de recherche et d’action est mené à travers des organisations telles que l’European Council of Steiner-Waldorf Education (ECSWS), l’European Forum for Freedom in Education (EFFE), l’International Association for Steiner-Waldorf Early Childhood Education (IASWECE). Certaines écoles sont aussi associées à l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture).

Dans de nombreux pays d’Europe, cette pédagogie est connue et reconnue. Dans plusieurs d’entre eux, ces écoles sont soutenues et subventionnées par l’État : aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suède, au Danemark, en Russie, en Roumanie,…

 

Un mouvement pédagogique en croissance en France

Il existe actuellement une vingtaine d’écoles et jardins d’enfants en France. Ces écoles regroupent environ 2300 élèves et 230 professeurs. Chaque année voit la création ou l’extension de jardins d’enfants ou d’écoles.

Certaines écoles vont du jardin d’enfants à la primaire, d’autres vont jusqu’au collège, d’autres encore jusqu’au lycée.

On en compte aujourd’hui à Aix-en-Provence, Alès, Avignon, Chambéry, Chatou, Colmar, Éourres, Lyon, Montpellier, Moulins, Mulhouse, Nice/Monaco, Paris, Pau, Rennes, Saint Girons, Strasbourg, Toulouse, Tours, Troyes, Verrières-le-Buisson. Plusieurs parmi elles sont sous contrat (simple ou d’association) avec l’Éducation nationale. Les autres sont hors contrat. En ce qui concerne l’école Steiner-Waldorf d’Avignon-Sorgues, certains postes de professeurs sont sous contrat avec l’État.

Juridiquement et financièrement indépendantes les unes des autres, toutes ces écoles sont regroupées au sein de la Fédération des Écoles Steiner-Waldorf en France qui compte également les instituts de formation à la pédagogie Steiner-Waldorf.

 

La Fédération des Écoles Steiner-Waldorf en France

Elle délivre le label qualitatif Waldorf.

De façon interne, elle poursuit trois objectifs :

1. Le développement et le soutien aux écoles existantes par des échanges d’expériences, des aides pédagogiques et des conseils et concertations.

2. L’aide aux initiatives et nouvelles structures par l’étude des conditions sociales et économiques d’implantation et des conseils pour la mise en place..

3. La formation des professeurs par un soutien financier à l’Institut Steiner de Chatou et à l’Institut Didascali d’Avignon, outre des sessions de travail régulières avec eux, des séminaires de formation continue et l’accompagnement des équipes pédagogiques.

 

Vers l’extérieur, elle se donne pour missions :

1. L’information auprès du public, de la presse, des partenaires et des élus par des dépliants, brochures mais aussi des contacts, rendez-vous, organisation de forum, colloques.

2. La défense et la promotion du mouvement des Ecoles Steiner-Waldorf par l’explication de son identité et la participation à des groupes de réflexion pédagogiques.

3. La culture des relations avec l’Éducation nationale, les pouvoirs publics et divers partenaires nationaux.

4. Le développement des contacts avec tous les mouvements de pédagogie nouvelle et les partenaires internationaux : (EFFE, ECSWS, IASWECE, UNESCO etc.).

 

Les objectifs de la Fédération sont les suivants:

– Développer l’ensemble des relations avec notre environnement.

– Obtenir de l’État une convention spécifique.

– Disposer des moyens juridiques nécessaires à notre protection.

– Renforcer le soutien pédagogique aux écoles et les aider dans leur organisation.

– Favoriser l’accroissement du nombre d’élèves en France.

– Développer et diversifier les ressources des écoles et de la Fédération.

– Développer les relations avec le mouvement international des écoles Steiner-Waldorf.

 

Un Congrès annuel parents professeurs a lieu fin octobre. Organisé par la Fédération des Écoles Steiner-Waldorf en France et l’Apaps (Association des Parents et Amis de la Pédagogie Steiner), il est accueilli chaque année par une école différente (2001 et 2008 à Avignon). Il est un creuset de réflexions et d’échanges au niveau de toutes les écoles Steiner-Waldorf françaises et l’occasion de partager les recherches les plus récentes en matière de pédagogie. Précédé d’une rencontre nationale des collèges de professeurs, il se clôt par l’assemblée générale de la Fédération des Écoles Steiner-Waldorf en France.

En octobre 2016, ce Congrès aura lieu à l’école d’Avignon-Sorgues.

 

Une réalisation Piment Givré 2013